Evacuations en série dans le 18ème

Le campement de Roms situé près de la porte de Clignancourt a été évacué ce mercredi 3 février. Ce bidonville en plein Paris aurait abrité près de 250 personnes, dans des habitats de tôle, de planches de bois et plastique. L’évacuation s’est faite à la demande de SNCF Réseau, propriétaire des rails de la Petite ceinture où ce campement était installé. Les policiers ont fait évacuer ce camp au petit jour, et les quelque 250 Roms présents auraient été hébergés dans des hôtels. Quelque 200 Roms supplémentaires vivant dans ces habitations auraient quitté les lieux auparavant, prévenus de cette opération.

 

Autre action de ce type dans le 18ème arrondissement, le jeudi 4, soit le lendemain, les policiers ont évacué les tentes d’un campement de fortune installé sous le métro aérien de la ligne 2 du métro La Chapelle. Quelque 350 personnes auraient été recensées, le campement en comptant habituellement 80, un afflux aurait été provoqué par des migrants en quête d’une solution de logement. Originaires principalement du Soudan et d’Erythrée, ils auraient été évacués dans des bus vers des centres d’hébergement. Ils auraient désormais un mois pour engager des démarches de demande d’asile…

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0