Paris sous les trombes (d'eau)

Plus d'eau potable, ni d'électricité, des transports interrompus, des logements inondés... C'est le scénario catastrophe auquel se prépare Paris jusqu'au 18 mars. Ce plan organisé par la préfecture de police avec le soutien de l'Union européenne mobilise l'ensemble des ministères, l'armée, et 900 sauveteurs, dans cinq départements.

 

Le risque d'une crue serait bien réel. Lors de la plus connue, en 1910, la Seine aurait atteint plus de 8,50 mètres au niveau du pont d'Austerlitz contre deux mètres habituellement. Cela pourrait entraîner une ville paralysée : avec des conséquences principalement économiques, les dommages pourraient atteindre jusqu'à trente milliards d'euros, d'après un rapport de l'Organisation de développement et de coordination économiques (OCDE) datant de 2014. Cinq-cent communes seraient inondables en Ile-de-France, dont certaines à 100%. L'exercice mis en place vise surtout à coordonner les différents acteurs pour faire face à ces trombes d'eau si redoutées.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0