En bref

Cette rubrique "En bref" présente brièvement les faits d'actualité marquants à Paris et banlieue.  En bref, de l'actu chaude, à la différence des formats plus longs des autres rubriques.


Paris sous les trombes (d'eau)

Plus d'eau potable, ni d'électricité, des transports interrompus, des logements inondés... C'est le scénario catastrophe auquel se prépare Paris jusqu'au 18 mars. Ce plan organisé par la préfecture de police avec le soutien de l'Union européenne mobilise l'ensemble des ministères, l'armée, et 900 sauveteurs, dans cinq départements.

 

Le risque d'une crue serait bien réel. Lors de la plus connue, en 1910, la Seine aurait atteint plus de 8,50 mètres au niveau du pont d'Austerlitz contre deux mètres habituellement. Cela pourrait entraîner une ville paralysée : avec des conséquences principalement économiques, les dommages pourraient atteindre jusqu'à trente milliards d'euros, d'après un rapport de l'Organisation de développement et de coordination économiques (OCDE) datant de 2014. Cinq-cent communes seraient inondables en Ile-de-France, dont certaines à 100%. L'exercice mis en place vise surtout à coordonner les différents acteurs pour faire face à ces trombes d'eau si redoutées.

 

0 commentaires

Paris 37ème mondiale des meilleures qualités de vie

Une chute de dix places, c'est ce qu'a connu la ville de Paris dans le classement annuel mesurant la qualité de vie des grandes villes internationales, publié par le cabinet Mercer fin février. Paris atteint la 37ème place, alors qu'elle était 27ème en 2015, sur un total de 230 villes étudiées. Le classement s'appuie sur des critères comme l'éducation, les transports les soins médicaux, la stabilité politique et l'offre culturelle. Paris offrirait une belle qualité de vie dans ces domaines, mais la sécurité et les attentats expliqueraient cette position en baisse.

 

Seule une autre ville française figure dans ce classement, Lyon, à la 38ème place. Les trois villes en tête de classement: Vienne (Autriche), Zurich, (Suisse) et Auckland (Nouvelle-Zélande). Un mauvais esprit parisien répliquerait sûrement qu'elles ne comportent pas autant de théâtres, de boulangeries ou de cafés que Paris...

 

0 commentaires

Le Conseil de Paris vote le projet de réforme

Le Conseil de Paris a voté ce lundi 15 février le projet de réforme du statut de la capitale. Les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements devraient ainsi fusionner, la capitale ne compterait donc plus que 17 maires, mais toujours 20 arrondissements. Le projet propose aussi un transfert de compétences du préfet de police en faveur du maire, ainsi que la fusion ville-département.

 

Anne Hidalgo souhaite ainsi obtenir le contrôle des agents de surveillance (ASP), afin de mettre en place une police chargée de lutter contre les incivilités. La droite a reproché à la maire de ne pas avoir évoqué ce projet dans son programme, et a critiqué dans une tribune publiée dans Le Journal du dimanche une "manipulation électorale grossière", concernant le regroupement des quatre premiers arrondissements. Le projet devrait être appliqué dès 2020, même si un vote au Parlement est nécessaire pour entériner cette réforme.

 

0 commentaires

Mille arbres et vingt autres projets pour changer Paris

Espaces de co-working, lieux de création et de design, salles de cinéma... la ville de Paris a présenté début février quelque 21 projets architecturaux, qui devraient modifier le visage de cette métropole. Le projet Mille arbres (exposé ici en vidéo) est sûrement le plus étonnant: il envisage un immeuble en pyramide inversée qui devrait passer au-dessus du périphérique, dans le XVIIème arrondissement.

 

Situé rue Pershing, à la place d'un parking, l'immeuble devrait s'étendre sur quelque 6.450 mètres carré. Il serait jouxté d'une forêt, tandis que les bâtiments accueilleront une maison de la biodiversité, et un espace pensé par Philippe Starck, comprenant entre autres des tables d'hôtes. L'architecte japonais Sou Fujimoto le décrit comme "un village flottant au milieu d'une forêt". Tous les projets sont à voir sur le site dédié Réinventer Paris, et jusqu'au 8 mai dans une exposition au pavillon de l'Arsenal.

 

4 commentaires

Evacuations en série dans le 18ème

Le campement de Roms situé près de la porte de Clignancourt a été évacué ce mercredi 3 février. Ce bidonville en plein Paris aurait abrité près de 250 personnes, dans des habitats de tôle, de planches de bois et plastique. L’évacuation s’est faite à la demande de SNCF Réseau, propriétaire des rails de la Petite ceinture où ce campement était installé. Les policiers ont fait évacuer ce camp au petit jour, et les quelque 250 Roms présents auraient été hébergés dans des hôtels. Quelque 200 Roms supplémentaires vivant dans ces habitations auraient quitté les lieux auparavant, prévenus de cette opération.

 

Autre action de ce type dans le 18ème arrondissement, le jeudi 4, soit le lendemain, les policiers ont évacué les tentes d’un campement de fortune installé sous le métro aérien de la ligne 2 du métro La Chapelle. Quelque 350 personnes auraient été recensées, le campement en comptant habituellement 80, un afflux aurait été provoqué par des migrants en quête d’une solution de logement. Originaires principalement du Soudan et d’Erythrée, ils auraient été évacués dans des bus vers des centres d’hébergement. Ils auraient désormais un mois pour engager des démarches de demande d’asile…

 

0 commentaires

Anne Hidalgo souhaite 17 arrondissements

Vers un Paris à 17 arrondissements ? C’est ce que prévoit une note de sept pages, rédigé par l’exécutif parisien, et que Le Monde s’est procuré. La maire Anne Hidalgo souhaiterait ainsi réunir les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements en une seule et même entité. L’objectif serait de donner de nouveaux pouvoirs aux maires, et de modifier l’administration.

 

Cette réorganisation se ferait tout en préservant l’équilibre gauche-droite qui existe actuellement au sein du Conseil de Paris. Un autre scénario aurait été envisagé, la fusion des 5e, 6e, 7e, 8e et 9e, mais celle-ci est compromise, car elle modifierait l’équilibre politique actuel de neuf maires de la majorité et huit de l’opposition. Cette proposition de réunir des arrondissements a été mise en place en octobre. Elle devrait, pour être appliquée, être votée par ces arrondissements puis soumises au Conseil de Paris les 15 et 16 février.

2 commentaires

100 millions d'euros pour le budget participatif en 2016

Le budget participatif fait son retour : les Parisiens ont jusqu’au 19 février pour déposer leurs projets pour améliorer la ville sur ce site officiel. Rénovation d’une rue, éclairage de viaduc ou développement du street-art… Toutes les propositions seront étudiées, notamment sur la faisabilité technique. Les Parisiens voteront ensuite en septembre pour ces propositions, à deux niveaux : pour la ville, puis pour chaque arrondissement. Cent millions d’euros sont dédiés à ce budget participatif cette année, soit vingt-cinq de plus qu’en 2015. Les priorités sont les quartiers populaires et les écoles, qui bénéficient respectivement d’une enveloppe de trente et dix millions d’euros, indique la municipalité. A vos méninges.

0 commentaires

Canal Saint-Martin, dévasage d'hiver et objets divers

Des Vélib', vélos, scooters, plots, barrière, et même un dinosaure (en plastique)... Voilà le type d'objets retrouvés au fond du canal Saint-Martin, depuis qu'il a été vidé, le 4 janvier. Cette opération vise avant tout à assurer l'entretien des huit écluses (sur les neuf au total) de cette partie de la voie d'eau. Le canal n'avait pas été vidé depuis l'hiver 2001-2002, où 40 tonnes de vase et déchets avaient été récoltés. L'opération de nettoyage durera trois mois, jusqu'à début avril. En espérant que le dinosaure ne se réveille pas... Voir ici les photos.

 

Lire la suite 5 commentaires

Anne Hidalgo veut davantage de pouvoir à Paris

La maire souhaite redéfinir les pouvoirs. Le Monde du 22 septembre révèle qu’elle veut redécouper les arrondissements, fusionner la commune et le département en une seule entité, et s’approprier les pouvoirs actuels du préfet de police de Paris. Un projet qui pourrait être examiné au Parlement en 2016, selon elle. Dans une note adressée à l’exécutif, Anne Hidalgo souligne l’écart de population, le 1er arrondissement, comptant quinze fois moins d’habitants que le 15e. La maire souhaite enfin avoir autorité entre autres sur toute la voirie parisienne, qui dépend aujourd’hui du préfet de police de la ville.

 

1 commentaires

Le manège des migrants

Le manège de l'esplanade Nathalie Sarraute avait bien été installé dans le but d'empêcher les campements des migrants. Ce manège, dont nous vous parlions dès son installation, fin juillet, au lendemain d'une évacuation de la place, pliera bagages le 18 septembre. Un responsable du XVIIIème s'est confié à Paris Mag: "Je peux vous le dire désormais, le but du manège était d'occuper la place, pour éviter que les migrants ne s'installent à nouveau." On s'en doutait un peu.

 

0 commentaires

Les Parisiens décident du budget de la ville jusqu'au 20 septembre

Les Parisiens peuvent choisir comment l'argent public sera dépensé. L'initiative Budget Participatif permet aux Parisiens de voter en ligne pour vingt projets - dix pour la ville et dix pour l'arrondissement - et de décider de la façon dont seront dépensés 500 millions d'euros, soit 5% du budget de la capitale. Parmi les projets proposés pour la ville: aménager des espaces canins, installer dans les lieux publics des tablettes tactiles - ou des horloges, voire encore des indicateurs de la pollution de l'air. Ou encore installer une passerelle piétonne pour franchir le périph'.

 

0 commentaires

Migrants, manifestation devant la mairie du 18ème

Une cinquantaine de migrants et de soutiens ont pris place devant la mairie du 18ème depuis le 5 septembre. Ils manifestent contre l'évacuation du square Jessaint (métro La Chapelle) vendredi 4. Quelque 120 places d'hébergement auraient ainsi été proposées, et ceux qui n'auraient pas pu être logés se sont donc regroupés devant la mairie, d'après nos observations, recoupées avec des informations d'un blog de Mediapart.

 

20 commentaires

Le Pass Navigo passe au tarif unique

70 euros par mois, c'est désormais, et depuis le 1er septembre le prix unique par mois du Pass Navigo. Ce tarif avait été adopté en février dernier et prend place à trois mois des élections régionales. Quelque 3,8 millions de Franciliens possèdent un Pass de ce type. Pour les Parisiens et les habitants des zones 2 et 3, le prix par mois augmenterait de 3,50 euros par mois, tandis que les autres paieront moins cher, un tarif pouvant diminuer jusqu'à près de 40 euros par mois.

 

0 commentaires